Question 5 : la puissance d’interpellation du texte

Q. Quid, dans cette poétique textualiste, de la puissance non pas heuristique, mais herméneutique du texte ? La littérature peut-elle, sans renoncer à sa puissance heuristique, aussi nous apprendre à lire le monde ? On sait la montée en puissance de pensées éthique, politique de la littérature dans l’aire anglophone. Ces approches invalident-elles le savoir indirect de la poétique et du textualisme ? Pour dire les choses différemment : comment le souci du texte, de sa puissance de résistance, peut-il aussi nous éclairer sur la puissance d’intervention, d’interpellation de la littérature ? Ou, pour formuler les choses encore différemment : comment peut-on lire la littérature à la fois avec le Roland Barthes du Plaisir du texte et avec la Judith Butler de Excitable Speech?

Catherine Bernard : Il serait important ici de mettre en lumière des travaux de critiques comme Terry Eagleton, avec Heathcliff and the Great Hunger (1995) ou encore la lecture que Derek Attridge et Marjorie Howes font de Joyce dans le collectif Semicolonial Joyce (2000) en lien avec le statut colonial de l’Irlande. La littérature est ici comprise comme l’espace d’une articulation complexe, oblique, une fois encore de conflits incompris dans la société de l’époque. Une mimesis critique et politique est perçue à l’œuvre dans des textes qui rendent intelligibles un état du présent. La littérature n’est pas lue « avec » l’éthique ou « avec » l’histoire, mais elle en est le lieu même de l’intellection. Il va sans dire que ceci implique aussi de comprendre ce qui se dit aussi d’une histoire littéraire et du canon. Comprendre la littérature comme un agent d’intellection impose que nous interrogions la valeur littéraire comme un vecteur de l’intellection. Un canon se fait jour qui renvoie, une fois encore à l’esthétique de l’indirection ou de l’autonomie relative. Peut-on se tenir dans le texte de manière critique, sans renoncer précisément à la manière dont il nous regarde dans l’expérience de la lecture ? Un travail d’archéologie infinie des paramètres de la venue à la littérature – venue du texte au canon, venue du lecteur au texte – sera toujours à faire.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search